relais prechauffage
30 novembre 2020

Comment tester un relais de préchauffage ?

Par anielseo

Pour que l’étincelle nécessaire au démarrage d’un moteur diesel soit produite, il faut que la température à l’intérieur des chambres de combustion atteigne 900 °C. Un système de préchauffage a été mis en place à cet effet et comprend principalement un relais électrique et une unité de commande électronique. Si le relais de préchauffage est défectueux, le fonctionnement du système d’allumage serait mis à mal. Un test est nécessaire pour savoir s’il n’y a aucun problème à ce niveau.

Qu’est-ce qu’un relais de préchauffage ?

Le relais de préchauffage est un module dont le rôle est de commander et de gérer le préchauffage engendré par les bougies de préchauffage pour pouvoir démarrer le moteur. Il est installé dans le compartiment moteur. Lorsqu’il est sous tension, il se produit une fermeture de ses contacts secondaires, ce qui permet à l’intensité du courant de la batterie de traverser les bougies de préchauffage. Ce fonctionnement assure le réchauffage de l’air dans les chambres de combustion. Le relais de préchauffage contrôle aussi la bonne marche du témoin de préchauffage installé dans le tableau de bord et dont la considération est importante dans le système d allumage. C’est également cet élément qui gère la durée du préchauffage en fonction de la température du moteur que l’unité de commande électronique détermine.

Quand est-il nécessaire de tester le relais de préchauffage ?

Le test du relais de préchauffage peut être fait quand une diversité de signes apparaît. Par exemple, si vous constatez que le témoin de préchauffage du tableau de bord de votre voiture renault megane ne s’allume pas, il est possible que le relais de préchauffage soit en cause. En vérifiant simplement le fusible du circuit, vous pouvez parvenir à régler le problème. Aussi, il peut arriver que le témoin du tableau de bord clignote ou reste allumé en permanence quand le relais de préchauffage dysfonctionne.

Méthodes pour tester un relais de préchauffage

Diverses actions peuvent être entreprises en vue de tester le relais de préchauffage de votre voiture diesel. Le problème peut être dû au fait que le courant n’arrive pas aux bougies de préchauffage. Dans ce cas, ce qui est recommandé est de contrôler l’alimentation en courant du relais de préchauffage en utilisant un multimètre.

Mais avant de faire quoi que ce soit, il est bon d’être prudent en ayant tous les renseignements sur les caractéristiques électriques du relais de préchauffage de votre ford. Aussi, il est très utile de savoir à quoi correspondent ses bornes, qui ont généralement les valeurs 30, 85, 86, 87 et éventuellement 87a. Un démontage est possible pour avoir accès aux bornes.

Le test peut consister à vérifier le bon fonctionnement du bobinage. C’est cet élément qui crée la force aimantée et qui est traversé par le courant afin de générer la force électromagnétique. La bobine du compartiment-moteur peut être coupée ou abîmée. Un test de résistance permet d’en avoir le cœur net. Pour cela, il faut se brancher à l’entrée et à la sortie, sur les bornes 85 et 86, en utilisant un ohmmètre. Une valeur comprise entre 50 et 100 ohms est la preuve que tout est parfait. La bobine est abîmée s’il n’y a presque pas de résistance.

Après avoir testé le bobinage, si tout est correct, l’actionneur pourrait être à l’origine du problème de relais de votre Mercedes. La recherche d’une pièce de rechange sera peut-être nécessaire. Normalement, l’actionneur doit bouger quand la bobine est alimentée en électricité. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il est défectueux. Pour en avoir le cœur net, faites un test en vous servant d’une pile carrée de 9 volts. Branchez-la aux bornes 85 et 86. La bobine est alors alimentée et un clic doit être entendu pour indiquer que l’actionneur bouge. Si aucun son n’est entendu, alors l’actionneur est grippé et doit être remplacé.

Au cas où les tests précédents réalisés sur votre voiture diesel n’auraient décelé aucun problème, le dysfonctionnement du relais de préchauffage pourrait être dû au contact au niveau de l’interrupteur de puissance. À l’aide d’un ohmmètre, il est possible de le contrôler. Lorsque le relais est alimenté par les bornes 85 et 86, la résistance aux bornes 30 et 87 doit être testée. Il n’y a pas de souci si elle est inférieure à 0,5 ohm. Au-delà de cette valeur, c’est que le contact au niveau de l’interrupteur est mauvais et pourrait être la raison du fonctionnement incorrect du relais de préchauffage.